Livres de photographie : notre sélection 2010


Voici la liste de nos livres favoris publiés au cours de l'année écoulée. Comme nous le revendiquions déjà en 2009, pas de classement : l'édition n'est pas le PMU. Les ouvrages sont présentés par ordre alphabétique d'auteurs. Les titres qui n'ont pas encore été chroniqués le seront dans les semaines à venir.


Works, Lewis Baltz, Steidl — La somme définitive d'un artiste majeur. Au fil des 10 volumes apparaissent les méandres d'une œuvre radicale. Un pur objet de bibliophilie.


Sugar Water, Éric Baudelaire, Onestar Press — Le livre conceptuel de l'année. Un questionnement en image de la croyance en la véracité de l'enregistrement photographique. Une relecture de l'allégorie de la caverne de Platon.


Terezin, Daniel Blaufuks, Steidl — Une réflexion subtile sur l'Histoire, la construction du récit et la place du document.


Antipersonnel, Raphaël Dallaporta, Musée de l'Élysée / Éditions Xavier Barral — Comme chez Baudelaire, la notion de représentation est interrogée. Ici en détournant les conventions formelles usuelles.


La Carte d'après nature, Thomas Demand, NMNM / Mack Books — Réunissant des artistes, contemporains ou déjà inscrits dans l'histoire de l'art, (de Tacita Dean à Magritte en passant par Luigi Ghirri), Thomas Demand met en évidence, lui, les faux-semblants de la représentation réaliste.


Before Color , William Eggleston, Steidl — Les premiers pas, en noir et blanc, du maître de la couleur. Généalogie d'une œuvre.


La Résidence, JH Engström, Journal — Au cours de deux résidences d'artiste à Bruxelles Engström capte sans fard humanité et paysage urbain. L'esthétique d'Engström s'accommode bien de sujets qui s'éloignent un peu de sa vie privée. Conçu en une succession de dépliants présentant des triptyques, l'objet est superbe.


Geographical Analogies, Cyprien Gaillard, JRP Ringier — Depuis 2006, Cyprien Gaillard arpente les périphéries urbaines. Il y réalise des Polaroïds qu'il assemble ensuite par séries de neuf. Jouant des analogies visuelles de paysages captés aux quatre coins du monde, le wunderkind de la scène artistique française crée un atlas fantasmagorique ou le romantisme se teinte de land art.


Coming up for air, Stephen Gill, Nobody / Archive of Modern Conflict — Les images aqueuses de Stephen Gill au Japon, peuvent se lire comme une réactivation / mutation de l'esthétique Provoke.


AKA, Roni Horn, Steidl — Roni Horn pose sèchement la question de l'identité et de la possibilité de connaître les autres.


iDubai, Joel Sternfeld, Steidl — Sternfeld photographie Dubaï, paradigme de l'hyperconsommation avec un iPhone objet consumériste par excellence.


Elisabeth… & Queen Ann. P.S. Belly cut off, Mariken Wessels, Alauda Publications — En deux livres (2008-2010), Mariken Wessels pervertit la qualité de document généralement attribuée à la photo trouvée pour créer d'improbables fictions.


A series of unfortunate events, (ASOUE), Michael Wolf, Peperoni books — Michael Wolf interroge la possibilité de la street photography à l'ère de Google Street View. Par ailleurs, il met en évidence les faux-raccords de cet univers d'images.


Posts récents

Voir tout

À propos des listes

Tout le monde aime détester les listes de "meilleurs" livres. Je constate pourtant que nombreux sont ceux qui aiment en produire et plus nombreux encore ceux qui aiment en lire. J’en veux pour preuve

BLOG