THE PHOTOBOOK REVIEW

Pour ceux qui n'ont pu mettre la main sur l'édition papier lors de son lancement à Paris Photo The Photobook Review est désormais disponible au format numérique. Comme son titre l'indique il s'agit d'une revue semestrielle consacrée aux livres de photographie. The Photobook Review est publiée par Aperture Foundation sous la houlette de Lesley A. Martin. Celle-ci a eu l'excellente idée de confier la Rédaction en Chef de ce premier numéro à Jeffrey Ladd, l'auteur du blog 5B4 (actuellement en sommeil) et éditeur de l'indispensable collection Books on Books chez Errata Editions. Rapide compte-rendu de ce premier numéro.


Dans un essai, "Reading the Photobook", Gerry Badger pose l'hypothèse qu'il est possible de lire un livre de photo comme on le fait de la prose ou de la poésie. The Photobook Review présente ensuite les 60 livres publiés au cours des 15 dernières années sélectionnés pour le prix du livre Paris Photo. Ce qui forme une sorte de bibliothèque contemporaine idéale. On trouve encore une interview du graphiste néerlandais Sybren Kuiper par Jeff Ladd. Alec Soth débat lui avec John Gossage et Raymond Meeks de l'intérêt comparé de l'auto-édition et de l'édition traditionnelle. Dans un échange d'e-mails Charlotte Cotton et l'artiste Joachim Schmid envisagent le livre de photographie en tant que ready-made. Plus loin, Jeffrey Ladd interroge Jim Goldberg et Philip Brookman sur leur collaboration pour créer la maquette du très marquant Raised by Wolves publié par Scalo en 1995. L'incontournable Martin Parr revient lui sur la publication de son premier livre, Bad Weather en 1982. Enfin, The Photobook Review se conclut, comme il se doit, par des "reviews" [recensions] de livres de photographie récents par des spécialistes tels que David Campany, Sebastian Hau, Gerry Badger ou Andrew Phelps.


Allez voir ailleurs !

Le site de The Photobook Review. Pour acheter l’édition numérique c’est par ici.

Le site d’Aperture, celui d’Errata Editions et 5B4.

Posts récents

Voir tout

À propos des listes

Tout le monde aime détester les listes de "meilleurs" livres. Je constate pourtant que nombreux sont ceux qui aiment en produire et plus nombreux encore ceux qui aiment en lire. J’en veux pour preuve

BLOG