Une conversation avec Irène Attinger

 

Depuis l’ouverture de la Maison Européenne de la Photographie en 1996, Irène Attinger, responsable de la bibliothèque, a constitué pour l’institution parisienne l’une des plus belles collections de livres de photo au monde. Plus de 25 000 livres, publiés entre 1950 et nos jours, y sont librement accessibles au grand public. Elle revient sur la genèse et sur l’édification de cette bibliothèque. Et, par delà, pose son regard sur les évolutions récentes de l’édition et du marché du livre de photographie. Rencontre dans son petit bureau perché sous les toits de Paris.


Quelle est l’origine de la bibliothèque de la Maison Européenne de la Photographie (MEP) ?

L’origine ? C’est le constat qu’à la photographie correspondent trois supports. Un support page imprimée, et nous avons une collection. Un support tirage, et nous avons une collection. Et enfin, un support image en mouvement, et nous avons une troisième collection ! [rires] Donc, moi je m’occupe de la collection « page imprimée ». Elle est née de l’achat de deux fonds. Celui de Romeo Martinez qui était critique et, entre autres, rédacteur en chef de la revue suisse Camera. C’était un fond d’environ 2000 titres. La MEP a également acheté une autre bibliothèque, américaine celle-là. Là encore c’était environ 2000 titres.


Donc à partir de cette base, j’ai intellectualisé la conception que je me faisais d’une bibliothèque, ici, à la MEP. À savoir, constituer la mémoire de l’édition photographique des années 1950 à nos jours. Cette mémoire, se sont les livres publiés à partir de ces années 50 mais bien évidemment certains livres peuvent être consacrés à la photographie du XIXe siècle. Je parle de date de publication et je parle de balayer le monde d’est en ouest. La mémoire c’est de l’histoire et de la géographie. Donc, nous avons les Japonais, l’Europe et l’Amérique du Nord. L’Amérique latine aussi. L’Afrique, il y a peu. Voilà ce qui constitue cette mémoire. Le lecteur qui arrive à la bibliothèque trouve, et surtout, peut consulter tous ces livres. Il n’y a pas de demande particulière à faire, hormis de pénétrer à la MEP pendant les heures d’ouverture…

Donc tous les visiteurs de la MEP…

Tous les visiteurs de la MEP peuvent avoir accès à tous les livres.


Cet entretien a été repris dans mon livre Conversations où vous le trouverez dans son intégralité.

French and English version available.

BLOG