THE PHOTOBOOK REVIEW

numéro 12

Éditrice invitée: Daria Tuminas

Aperture Foundation

Printemps 2017

Aperture.org

Pictograms of Lars von Trier

une interview avec Caspar Sejersen à propos de son livre Belongs to Joe

Belongs to Joe, du photographe danois Casper Sejersen et de l'autrice Cecilie Høgsbro, est un livre créé sur le tournage de Nymphomaniac (2013) de Lars von Trier – un film puissant, érotique et parfois profondément dérangeant dont le personnage principal est Joe, une femme qui se définit comme nymphomane. Elle raconte l'histoire de sa vie sexuelle, de l'enfance à la maturité, à un homme qui la recueille après l'avoir trouvée blessée. Cette trame sert une puissante réflexion sur la dépendance, l'histoire de l'art, la mythologie et même… la pêche à la mouche. Belongs to Joe n'est en aucun cas une illustration du film, et encore moins un produit dérivé de celui-ci ; il s'agit plutôt d'une œuvre autonome inspirée non pas du film mais de son scénario. Cette œuvre en soi, parvient néanmoins à rester fidèle à l'ethos chargé et transgression de sa source. Sejersen, connu pour son travail de photographe de mode pour des magazines tels que Dazed et Purple, évoque la création de ce livre peu commun.

Rémi Coignet: Comment s'est faite la rencontre avec Lars von Trier?

Casper Sejersen : J'ai été engagé pour réaliser la campagne publicitaire, les affiches et le matériel promotionnel. J'ai vu le casting et j'ai pensé que je ne devais pas me contenter de faire la campagne. J'ai donc demandé à la productrice [Louise Vesth] si je pouvais faire une sorte de livre sur les coulisses du film. Et elle m'a dit : "Oublie ça. Lars ne permettra jamais rien de ce genre. Il n'est pas intéressé".

Et puis, elle m'a envoyé le manuscrit, parce que Lars voulait que je le lise avant de concevoir la campagne. Je l'ai lu en un jour et j'ai été complètement époustouflé. Puis la production m'a rappelé et m'a dit : "Maintenant, Lars pense que c'est son idée, ce livre sur les coulisses, donc tu es autorisé à le faire." J'ai répondu : "Oui, mais Louise, j'ai lu le manuscrit maintenant et je ne peux plus faire un livre sur les coulisses après ça. Je ne peux pas faire des photos d'acteurs dans des caravanes en train de se maquiller. Ce sera trop léger. Maintenant, je veux faire mon propre projet artistique, pas du tout basé sur le film, mais sur le manuscrit". Elle a juste dit : "Non, c'est un projet artistique - il ne le permettra jamais." Alors je me suis dit : "OK, oublie ça."

Elle m'a rappelé deux jours plus tard et m'a dit : "OK, Lars pense que c'est une idée brillante. Il n'a qu'un seul souhait : ne pas y participer. Et il ne verra que le résultat final. Donc, tu peux faire ce que tu veux. Nous te soutiendrons, mais c'est ton propre projet artistique.”

Lire le texte complet sur le site d'Aperture