THE PHOTOBOOK REVIEW

numéro 9

Éditeurs invité : Kummer & Herrman

Aperture Foundation

Automne 2015

Aperture.org

Sur Life Is One Live it Well de Henrik Malmström

Le livre prend la forme d’un long zoom arrière suivi d’un flash-back final. Composé uniquement d’images verticales en pleine page, appairées de manière extrêmement subtile, il s’ouvre par une succession de close-up d’intérieurs délabrés avant que les plans ne s’élargissent. Fouillis de câbles électriques, mur aux tableaux décrochés, bouteille de champagne vide laissent penser que « ça a été ». Peu à peu, à la vue d’un jukebox ou d’un urinoir font prend conscience que l’on est dans un espace public. Puis une guirlande de ballons de baudruche piteusement dégonflés impose une conviction qui ne fera que se renforcer : la fête est finie. 

Les indices s’accumulent. Un distributeur de cacahuètes : on est dans un bar. Des photos de bateaux aux murs : on est dans un port. Une pancarte « accès interdit aux moins de 18 ans », des talons aiguilles rouge abandonnés : on n’est pas dans un kindergarten. Un drapeau noir rouge et jaune : on est en Allemagne.

En effet, Henrik Malmström a photographié pendant quatre ans dans les bars de St. Georg, quartier interlope de Hambourg en voie de gentrification. Vu le sujet et le lieu, on ne peut que penser à Café Lehmitz de Anders Petersen. Mais si à la fin des années 1960 on s’amusait malgré la misère humaine, ici l’ambiance est triste. […]